Le Forum de Meudon Triathlon

Triathlon, duathlon, trail, raid...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Roc d'usure!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 17:48

ronan

avatar
Très bavard !
Eh voila, il pleut des cordes au moment où je range le velo dans sa house. C'est comme si cela cloturait "la saison", alors que vous vous recuperer du run and bike des sangliers!

Apres xonrupt forfait et gerardmer chaine cassée, il fallait faire quelque chose pour sauver l'annee. Roc d'azur! Ca fera une transition pour 2013 si je remets xonrupt dans les objectifs. Arrivé sur place vendredi matin, j'en profite pour faire le tour des stand meme si je ne suis tjs pas un fan de matos, demo et ambiance bon enfant, il fait 25° , un petit tour par la plage pour quelque brasse! J'ai la chance d'avoir le compte rendu du jour pas le meilleur reporteur sportif, PGB, seul présence meudonnaise ds les environs.
Je n'ai malheureusement pas pris part aux fetes alcoolisées, pour cela il faudra revenir avec une team meudon tri plus étoffée.
Bref, vendredi soir premier coup de pression, crevaisons aux 2 pneus, plusieurs epines dans chaque pneu, un complot! donc samedi meme programme mais avec quelque reparation en plus a l'auberge de jeunesse. L'occasion de voir que j'ai besoin d'un stage mecanique et de soin du materiel, ils bichonnent tous leur becanne a 3000 € , j'ai encore failli le payer.
Venons-en fait, dimanche 9h30 depart de la vague elite, je suis a 9h45 en 2eme vague (initiallement prevu en 7e, j'ai fait de la nego avec l'orga a cause d'un train a prendre a 16h20), j'évite donc les bouchons du depart (rappel 5000participants).
Départ rapide comme on le l'avait expliqué, les premiers kilometres sont plats puis les choses sérieures commencent. Et aussi le stress, apres 5km, un rayon de cassé! Cela ne m'est jamais arrivé, je ne sais donc pas si c'est grave, mais je me renseigne: "t'inquietes pas il t'en reste 31!" Ca c'est dit on verra bien et ca a tenu. Pour la suite, il y aura tres peu de repis, a tel point que j'ai du mal a manger. Cela reste techniquement faisable, a part les dernieres montees. La plus grosse difficulté aura en fait été les descentes, longues et surtout que ma main me fait toujours mal, j'ai donc du mal à fréner longtemps.
Pt de vue classement aucune idee et pour le temps autour des 3h30 normalement. A suivre donc.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 18:12

ronan

avatar
Très bavard !
Ils sont rapides dis donc aso!
621eme/5000 en 3h32'55''

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 18:28

tony


Très bavard !
Super Ronan
Rdv à prendre pour l'événement
ça à l"air énorme genre rassemblement de VTT
bon récup...

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 19:02

La pelleteuse

avatar
Hors catégorie !!
Chapeau Ronan !!!
Pas trop de bouchons sur le parcours ?

L'année prochaine je propose qu'on décale le B&R et qu'on y envoie une petite délégation MeudonTri

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 19:08

ronan

avatar
Très bavard !
Non, un seul bouchon au depart, genre 30secondes d'attente, ensuite aucun probleme, mais peut etre parce que j'etais ds la 2eme vague
oui l'equipe des vttistes, ca serait sympa de s'organiser ca.
Peut etre le marathon (83km) l'annee prochaine?
J'ai l'hebergement: une auberge de jeunesse qui accueille club, mais ce sont des dortoirs...

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 21:25

Guigui

avatar
Hors catégorie !!
Oh non pas des dortoirs c'est inadmissible !!!

Bravo champion, belle course avec une belle place Smile


_________________
La seule chose qui arrive à la cheville de Chuck Norris... c'est sa chaussette.
Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 22:04

Copsté

avatar
Hors catégorie !!
Bravo Ronan !! Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://copste.canalblog.com

8 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 22:50

ronan

avatar
Très bavard !
Guigui a écrit:Oh non pas des dortoirs c'est inadmissible !!!

Bravo champion, belle course avec une belle place Smile

Tu as des gouts de luxe guigui! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Roc d'usure! le Dim 14 Oct 2012 - 23:26

le vosgien

avatar
Hors catégorie !!
Génial Ronan, ça devait être top !!!

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Roc d'usure! le Sam 20 Oct 2012 - 13:27

pgb51

avatar
Bavard
Content de t'avoir croisé Ronan. Et chapeau pour la perf'... J'ai testé l'an dernier et j'en avais bien bavé...

Pour ceux que ça intéresse, j'évoque le Roc 2012 sur mon blog...


Et voilà ce que j'écrivais l'an dernier sur ma première expérience VTT made in Roc

Dur comme un roc

Participer à une épreuve du Roc d’Azur n’a rien d’anodin et demande un réel niveau de pratique. Témoignage.

« Ça y est, j’y suis. Depuis le temps que mes amies me parlaient de ce Roc d’Azur, il était temps de venir voir par moi-même. Pas possible pour des questions de timing de m’inscrire sur le 55km mythique du dimanche, alors qu’à cela ne tienne, je ferai le Master Roc. 42km, 950m de dénivelé… ça doit le faire. Ok, je n’ai absolument aucune expérience du VTT mais avec mon passé de sportif (plusieurs Ironman, des trails extrêmes genre la Diagonale des Fous à La Réunion), 5 heures d’effort, en théorie ça ne me fait pas peur… Je vais vite m’apercevoir que de la théorie à la pratique, il peut parfois y avoir plusieurs mondes.

Et voilà comment on se retrouve sur la longue ligne droite de la Base Nature de Fréjus. Première difficulté du jour : la montée du Fournel. La montée, ça n’a jamais été mon truc (le faux plat de l’hippodrome de Longchamp peut même parfois prendre des allures de col hors catégorie…). Heureusement, c’est beau. Sacrément beau. Même si ça grimpe dur. Allez, je retire encore une vitesse. Comment ça il n’y en a plus ? Bon, ok. Ne me reste plus qu’à descendre et pousser mon joli vélo Lapierre … Mais comment font-ils tous ceux qui me dépassent ? Ah ben oui, ils sont entraînés et de vrais pratiquants… ça aide !

Allez, on se motive. Une petite photo pour immortaliser la beauté des paysages traversés et je repars… toujours en poussant le vélo évidemment. Si ça monte, c’est qu’à un moment, ça va bien finir par redescendre. Bingo. Je vais pouvoir tout lâcher… (voir la photo ci-contre où je suis dans la descente du Fournel) Euh, mais ça descend vraiment beaucoup là, non ? Et puis c’est quoi ces trous, ces racines, ces pierres, ce sable ? Alors on m’a dit : « surtout dans les descentes, tu te mets bien en arrière ». Exécution. C’est vrai que ça aide mais bon, dès que je commence à réaliser que si je tombe, je vais me faire mal, allez hop, je redescends… du vélo. Et j’imagine les mecs derrière moi qui dévalent comme des avions en train de se demander ce que fait ce boulet sur le parcours. Eh bien, le boulet, il essaie juste de survivre. Et ce n’est pas forcément gagné. Il me reste assez de lucidité néanmoins pour remarquer le savoir-vivre des participants. Aucun mot déplacé. Des mercis au contraire quand ils voient mes efforts pour laisser la route libre. Bel esprit.

Quelques kilomètres avant le deuxième ravitaillement de car brûlé (ce sont plutôt mes quadriceps qui sont carbo...), je commence à me dire que la route va être longue. Dans ma Vallée de Chevreuse, une petite vingtaine de kilomètres ce n’est même pas une heure. Même les jours de moins bien. Là, j’ai bien compris qu’il fallait oublier les repères habituels ou alors les multiplier par deux voire trois. Et franchement, j’ai bien l’impression que ça ne va pas le faire. Après un peu de chocolat, des bananes et un peu de réconfort des bénévoles (merci à eux sans qui rien ne serait possible), je décide néanmoins de repartir. Pas pour très longtemps. Au pied du Bougnon, mes muscles des membres inférieurs, à l’unanimité, décident une grève instantanée et plutôt violente. Ça tombe bien, une bonne route goudronnée m’attend… Et en plus ça descend (sans trou ni pierre… le luxe !). Dix bornes pour rentrer à la base et je peux poser le vélo… et commencer la réflexion.

Ce n’est pas un échec car après tout, ce n’est que du sport. Juste une expérience très enrichissante. Une petite leçon aussi. Le Roc d’Azur, ça se respecte et surtout, ça ne s’improvise pas. Le VTT est une discipline à part entière, à des années-lumière de ce que je pouvais connaître sur la route. J’irais même jusqu’à oser écrire que le VTT ce n’est pas du vélo… mais du VTT.

Le temps d’une douche et retour sur la ligne d’arrivée pour applaudir tous ceux qui sont allés au bout de leur chemin. Avec un peu d’envie… mais surtout beaucoup d’admiration. La sono diffuse « A nos actes manqués » de Jean-Jacques Goldmann. Tiens, tiens… Sur cette ligne, toujours les mêmes images. Ces sprints entre potes du même club, ces ami(e)s qui franchissent cette ligne main dans la main et qui dans de nombreuses années encore se raconteront cette journée, les sourires qui surgissent au milieu de visage perdus dans la poussière et ces yeux qui brillent. Et laissent même parfois échapper quelques larmes d’une immense joie. Le soleil se couche sur Fréjus. Sûr que tous ceux là feront de beaux rêves. Moi, je reviendrai sur ce Roc d’Azur. Avec une autre approche. Parce qu’ici, la passion, quelle soit portée par les coureurs, les bénévoles ou les organisateurs, transpire à chaque virage, à chaque mètre des sentiers. Et ça, j’adore. Alors, parce que cette passion est l’essence même du sport et parce que je ne suis pas rancunier, un grand merci au Roc. »

Voir le profil de l'utilisateur http://pgb51.typepad.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum