Le Forum de Meudon Triathlon

Triathlon, duathlon, trail, raid...


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

IM NICE 2012

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 6]

126 Re: IM NICE 2012 le Sam 7 Juil 2012 - 22:04

Florent

avatar
Timide
Le temps passe et toujours pas de CR. voici qui est fait !

J - 12 mois : Je m'inscrit à l'Ironman de Nice. C'est loin mais c'est proche à la fois ...
J - 9 mois : J'annule ma préparation en cours pour un marathon car un pote fête ses 30 ans, il faut choisir ses priorités Smile
J - 6 mois : Début de l'entrainement, avec un volume prévu assez important mais bien réduit au final. Le réalisé à juin est de 58km de natation, 340km de vélo et 605km à pied.
J - 5 : Je prend mon vélo pour aller au travail, en doublant une file de voitures à l'arrêt (bouchon), une voiture déboite en envoi mon vélo au sol. Après une rapide vérification, je n'ai rien... La promenade des anglais se confirme ! (ouf de soulagement)
J - 2 : récupération des dossards, bonne ambiance sur le site, il fait très chaud. Il est possible de faire réviser son vélo par le stand shimano, il n'y avait personne vers 16h. Les boutiques sont partout et les commerçants acceptent de marchander. Le soir, je reçoit un SMS de Yanou, il est avec Ben, Zarma, Neil, ... Dommage, je les ai loupés de peu. Petit footing le soir.
J-1 : Reconnaissance de la montée de la condamine, ça ne se monte pas sur la plaque mais ça reste abordable. Si nécessaire, je la passerai en danseuse Wink. L'après midi sera consacrée à la sieste, la préparation des sacs et au dépôt du vélo (et des sacs) dans la zone de transition. Attention il faut le déposer à la bonne heure (qu'ils disent) Une fois sur place, c'est environ 25 min d'attente pour entrer dans le parc. Une fois sur place, je ne manque pas d'enlever un peu de pression dans les boyaux histoire d'éviter de les trouver explosés demain avec la chaleur qu'il y a ici ...
J'ai toujours un peu de mal à m'endormir la veille des courses. Cette fois, bizarement j'étais a peu près détendu et je me suis endormis rapidement.
J : Premier réveil à 2h30, fausse alerte, tu peux te rendormir ... J'ai somnolé jusqu'à 4h. 4h01, le réveil sonne. Petit déjeuner frugal (gatosport, café, jus de fruit). C'est bizarre, je ne me sens pas dans la course. On se dirige vers la promenade, en voiture. Tout les participants ont droit a un pass pour le tram et l'organisation nous avait recommandé d'utiliser les parking du tram (gratuit) et le tram. Comme on écoute rien, on s'est garé à100m du départ, sur une vrai place de stationnement, gratuite. Une fois dans le parc à vélo, je remets un coup de pompe, à 9,5 bar (après une petite discussion avec Cyrille, je devrais peut être mettre un peu plus). Je colle les powerbar sur le cadre (dont une barre salée). Je n'ai pas retenté la mauvaise expérience de Belfort ou j'avais tenté de coller le tube de crème solaire sur le cadre. Avec un tube qui ne ferme pas ça n'est pas l'idéal.



Une fois sorti du parc, je me dirige vers le dépôt des sacs swim. Je me marre en regardant les gars désespérés, à chercher leur sac (dans la pile, après l'avoir déposé) ou à demander à se faire ramener leur sac parce qu'ils ont oubliés un truc dedans... les nuls ! Je pose mon sac et me dirige vers le départ. 10m plus loin, il y a un truc qui cloche, contrairement à d'habitude, ma vision est parfaitement nette. J'ai oublié de déposer mes lunettes dans mon sac swim ! je retourne vite au dépôt et j'ai la chance de retrouver mon sac (presque) en haut de la pile. Ouf ! je repars et une fois encore, obligé de faire demi tour vers le sac swim, cette fois ci pour déposer ma casquette... Je n'ai pas manqué de regretter d'avoir ri des autres dans la même situation avant moi.

Une fois sur la plage, je suis un peu perdu. Je n'ai pas le parcours de natation en tête, je ne sais pas ou est la sortie à l'australienne... Et pourtant je suis assez détendu. Evidemment, sans lunettes, j'arrive à voir un point rouge sur les premières bouées mais les plus éloignées sont complètement invisibles.

<mode aigri>L'hélico survole la zone de départ. Ça coûte cher un hélico mais il faut bien dépenser les montants des inscriptions des concurrents</mode>

5 minutes après les pros, c'est le départ, Bang ! je suis dans la file 1h18, plutôt vers la fin. L'entrée dans l'eau est assez agréable (l'eau est bonne !) et finalement, il n'y a pas trop de bagarre au départ. Je nage tranquille, respiration en deux temps, des fois en 4. J'essaye de suivre d'autres personnes mais j'ai l'impression d'avoir des gens qui me coupent la route sans cesse. peut être que je vais de travers ? Je relève la tête, aucune bouée au loin. Nageons encore un peu. En tout cas, je ne suis pas seul, c'est rassurant. Quelques petites méduses très lumineuses (et une grosse blanche) sont visibles dans l'eau, elles ont l'air assez profond. Je prend mon mal en patience et j'arrive enfin à la fin du premier parcours.

Au début de la deuxième partie, je reprend mon rythme et je jette un oeil à la Garmin pour savoir ou l'en suis au bout de 2,4 km. Mauvaise surprise pour moi. Pour une raison que j'ignore, la garmin a pris l'eau. L'affichage est encore fonctionnel mais je peux voir une quantité non négligeable d'eau à l'intérieur de la montre. A ce moment, j'ose encore espérer que la montre tiendra jusqu'au bout de l'épreuve. Elle rendra l'âme avant la fin de la natation. Je commence à prendre en grippe le bonnet fourni par l'organisation qui semble être un peu trop petit, il m'écrase le crane.



Je sors de l'eau vraiment nickel, aucune crampe au mollet, le moral est bon. Je profite de la transition pour demander à une (charmante) bénévole de m'appliquer de la crème solaire. Je vous épargne les photos mais cet essai n'est pas vraiment concluant. La prochaine fois je le ferai moi même Smile



J'enfourche mon vélo, prêt à en découdre avec l'arrière pays Niçois. les premiers kilomètres se passent à merveille, je double environ 100 personnes dans la condemine et je roule bien dans la suite, sans me mettre dans le rouge. au bout du kilomètre 35 environ, je double Yannou, je l'attend un peu pour échanger quelques mots. Il a l'air bien, on convient de se retrouver sur la promenade. Suite à ça, je réduit un peu le rythme, afin d'être au top pour la montée du col de l'Ecre.

La circulation n'est pas coupée sur tout le parcours, c'est parfois assez dangereux.

20km de montée, c'est long. Surtout quand les indications au sol défilent, la première, sommet à 20km. Sans compteur et sans montre, c'est difficile de se repérer. Il se passe une éternitée, pendant laquelle je me dis que finalement ça n'est pas si difficile, que je serai bientôt au dessus, qu'il ne me reste pas grand chose .... Pour enfin tomber de haut quand je vois l'inscription sommet à 15km. Il en reste encore beaucoup ! Je dois réviser mon optimisme à la baisse.

Entre chaque ravito, j'ai le temps de boire un bidon complet. A chaque ravito, je jette un bidon je prend une bouteille d'eau que je bois en partie puis que je jette, je prend un bidon et une banane ou un gel. Le tout dans la zone de propreté, sinon c'est carton Smile.

Tout on long du parcours, j'ai des indications sur les kilomètres restant à parcourir, environ tous les 20km. ça m'aide à savoir ou j'en suis.

Arrive la partie ou l'on doit faire demi tour. Je fais cette partie avec une attention particulière aux coureurs qui arrivent dans l'autre sens. J’espère (sans beaucoup y croire) y trouver Ben ou Zarma à l'aller et Yannou ou David au retour. Malheureusement, personne à l'horizon.

Dans la petite montée suivante, un coureur vacille et heurte les rochers sur la droite, le cadre est fendu en 2 ! (pourtant le choc n'était pas très violent) La course s'arrêtera là pour lui. Pour les curieux je n'ai pas pensé à regarder la marque du cadre Wink

La descente se passe sans encombres, les quelques accidentés rappellent qu'il ne faut pas prendre trop de risque si on veut arriver au bout sans encombres.

Une fois sur la promenade des anglais, je scrute (en vain), les coureur a pied pour trouver un meudonnais.

Après une transition ou j'ai l'impression que la moindre réflexion me demande une éternité et ou je profite d'une application de crème solaire (après coup, je me suis dit que j'aurais du le faire moi même), je m'élance sur le parcours de la course à pied.

Les 5 premiers kilomètres se passent à la perfection, dans la foulée de Anne Basso. Je m'arrête à chaque ravitaillement pour prendre eau, coca et TUC. Je prend un TUC (et parfois une banane) que je mange lentement jusqu'au prochain ravitaillement. Je passe systématiquement dans les douches.

Toujours pas de Yannou, ni de meudonnais. Je vais tranquillement récupérer mon premier choucou. De toute façon, on m'a dit que la course commence vraiment au deuxième semi. J'entame le deuxième tour et je profite des encouragements de ma famille et des supporters meudonnais (que je remercie encore).

Yannou me dépasse dans le début du deuxième tour et me raconte sa mésaventure (guidon cassé à 40km de l'arrivée).

Au 17ème km environ, j'aperçoit Ben à contre sens. J'ai passé le reste de la course a attendre qu'il me double.

Mes chaussures sont lourdes comme du plomb, pleines d'eau à force de passer sous les douches. C'est décidé, à partir de maintenant j'évite toutes les douches.

21ème km, début de la course ? C'est à ce moment que je vois pour la première fois depuis le départ le temps depuis le début de course : 9h30. Cool, c'est mieux que prévu. Je continue sur le même rythme, avec une idée en tête : essayer de repousser le moment ou je vais marcher. Car c'est certain, je vais marcher. David arrive en vélo en face. Je rattrape Yannou avant le 25ème km il a l'air beaucoup moins bien :/ ça commence à être dur pour moi et je n'ose pas m'arrêter pour discuter de peur de ne pas repartir.

Je serre les dents. Mon beauf me suit sur 200m, j'ai le temps de lui dire "ça commence à être dur !". J'essaye de rester régulier, regard au loin, bassin en avant et foulée "effortless". Du moins quand j'y pense. Troisième chouchou.

C'est dans le début du dernier tour que je pense avoir eu le meilleur encouragement de ma vie. Il vient de la part des supporters de Meudon qui crient "On t'attend !". J'ai envie de m'arrêter pour leur expliquer que justement le dernier tour pour moi, c'est le tour de la marche et qu'il ne faut pas m'attendre. Et puis, le temps de penser à tout ça, ils sont déjà loin, je ne vais pas retourner pour leur expliquer. Et puis après tout c'est le dernier tour non ? Alors, j'en apprécie chaque foulée, je "prend mon temps" et (erreur) je ne mange plus de TUC aux ravitaillements.

Dans les 5 derniers kilomètres, je pense à ma petite fille qui m'attend pour passer la ligne. Les jambes commencent à être moins souples.

La ligne arrive, dans la dernière ligne droite, je prends ma fille dans mes bras, la main de ma femme et, enfin, je marche jusqu'à la ligne d'arrivée.



11h40, je suis content d'être allé au bout, j'ai déjà en tête d'en refaire un un jour Smile

Merci à tout le monde pour les encouragements, c'était très stimulant de vous avoir là bas. J'ai pensé aussi à ceux qui regardaient sur le live ironman, j'ai lu les commentaires du forum le soir même Smile

Notes :
* des escaliers pour allez à la finisher zone : qui a eu cette idée magnifique ?
* La bière là bas était sans alcool. What ?
* Il faut la médaille pour retirer le tshirt de finisher.

Voir le profil de l'utilisateur

127 Re: IM NICE 2012 le Sam 7 Juil 2012 - 22:35

Odin

avatar
Bavard
Beau CR, Forent ! Belle retranscription de ta course que tu as bien gérée ! Grand bravo pour ta belle perf' ! cheers
Eric

Voir le profil de l'utilisateur

128 Re: IM NICE 2012 le Sam 7 Juil 2012 - 23:18

Odin

avatar
Bavard
Et un grand B R A V O à toi David dont je viens de lire ton superbe CR ! Mais que d'émotion ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur

129 Re: IM NICE 2012 le Mar 11 Sep 2012 - 17:54

Florent

avatar
Timide
La Garmin est de retour de SAV. Elle a été changée pour une neuve (ouf !).

Voir le profil de l'utilisateur

130 Re: IM NICE 2012 le Mar 11 Sep 2012 - 19:04

le vosgien

avatar
Hors catégorie !!
Génial, et par la même occasion j'ai pu relire ton super compte rendu que j'avais raté à l'époque Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

131 Re: IM NICE 2012 le Ven 14 Sep 2012 - 1:27

Ze Trader

avatar
Trop bavard !!
le vosgien a écrit:super compte rendu que j'avais raté à l'époque Very Happy

+1

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum